Make your own free website on Tripod.com

 

 

 

Qui sommes-nous?
Dernières nouvelles
Prisonnières et prisonniers politiques
Mobilisation 
Pour nous contacter

Sven Robinson demande à Fox l’amnistie pour les prisonnières et prisonniers en grève de la faim (La Jornada, 18 juin)

Lettre à mon père, prisonnier politique (envoyé à la Jornada et publiée le 14 juin)

Lettre du Comité chrétien pour les droits humains en amérique latine (CCDHAL, 13 juin)

Lettre d'appui à l'appel de solidarité du FODEG (12 juin)

Mexique : Appel d’urgence à la solidarité des Québécoises et Québécois (Éric Tremblay, 11 juin)

Mexique: Lutte pour la libération des prisonnières et prisonniers politiques (Éric Tremblay, 1er juin).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comité chrétien pour les droits humains en Amérique latine (CCDHAL)

Bonjour à tous et toutes,
 
Le dossier des prisonniers politiques au Mexique est dans une phase critique. En effet, depuis deux mois, les grèves de la faim se sont multipliées et une campagne nationale (mexicaine) se met en branle pour l'obtention d'une loi d'amnistie fédérale qui aurait pour but de libérer l'ensemble des prisonniers politiques. Nous ne savons pas exactement combien il y a de prisonnierEs politiques au Mexique, mais nous estimons qu'il y en a plus d'une centaine...
 
De retour d'une mission au Mexique en février 2002, des membres québécois de la Commission civile internationale d'observation des droits humains (CCIODH), ont entrepris, depuis le mois de mars, de mettre sur pied une campagne québécoise d'appui aux prisonniers politiques. Un Comité ad-hoc a été formé à cet effet. Des personnes provenant du Comité chrétien pour les droits humains en Amérique (CCDHAL), du Social justice committee of Montreal (SJC), de la Convergence des luttes anti-capitalistes (la CLAC) et d'autres personnes «sans attaches» se sont réunies à quelques reprises pour discuter du dossier. Le Comité ad-hoc prévoyait lancer une campagne de solidarité en septembre.
 
Cependant, la grève de la faim entreprise par les prisonniers politiques de Loxichas (Oaxaca), qui s'est étendue dans plusieurs prisons du pays, la libération de Ericka Zamora et la trop longue grève de la faim de l'un des prisonniers (54 jours aujourd'hui), impliquent que nous accélérions le processus qui, à l'origine (en mars), ne devait mener au lancement de la campagne qu'au mois de septembre. Des messages urgents nous sont parvenus de deux Québécois actuellement au Mexique, insistant pour que des actions de solidarité soient entreprises le plus tôt possible.
 
C'est pourquoi nous invitons toutes les personnes intéresées à ce dossier à venir à une réunion mardi prochain le 18 juin, à 19h
au local du CCDHAL
:  25 Jarry Ouest, coin St-Laurent (métro Jarry) à Montréal. Nous pourrons y discuter d'une action de solidarité qui viserait à faire pression sur le gouvernement du Mexique pour qu'il amnistie les prisonniers politiques. Également à l'ordre du jour: la campagne contre le Plan Puebla-Panamá.

 
À plus long terme...
 
Je profite de l'occasion pour vous informer de ce que le Comité ad-hoc sur les prisonniers politiques prévoyait faire au cours des prochaines semaines et des prochains mois.
 
Le premier objectif que nous nous sommes fixés est de suivre l'actualité du dossier des prisonniers politique, en épluchant les journaux mexicains et en établissant des contacts avec les groupes et associations s'intéressant à l'affaire (au Québec, au Mexique et dans d'autres pays du Nord).
 
Le deuxième est de monter une base de données pour l'ensemble des prisonnierEs politiques mexicainEs, i.e. leur nom, leur lieu d'incarcération, le nom du groupe, de l'association ou de la communauté auquel ils/elles appartenaient avant d'être incarcéréEs, les accusations qui pèsent sur eux/elles, les sentences qu'ils/elles se sont vus imposées, une adresse de correspondance, leur ligne de défense et/ou leur revendication (ex: libération immédiate, amnistie, révision du procès, etc.).
 
Pour ce faire, nous avons entrepris d'entrer en contact avec les groupes de droits humains, les association de familiares (familles) des détenuEs et les communautés ou groupes qui ont des membres incarcérés afin de recueillir les informations pour la base de données, laquelle sera un outil pour la campagne québécoise et, espérons-le, pour une campagne internationale pour la libération des prisonniers politiques. Dans un texte daté 1er juin, Éric Tremblay faisait référence à un éventuel site web; les deux initiatives pourraient très bien s'arrimer.
 
Alors, si vous ou votre organisation avez des contacts auprès de ces groupes, ou si vous avez accès à une liste de groupes mexicains (avec leur adresse) que l'on pourrait contacter, SVP, n'hésitez pas à entrer en contact avec nous car nous avons besoin d'aide! Nous avons également des connaissances qui sont au Mexique et qui reviennent bientôt, ils peuvent transporter des documents, entrez en contact avec nous.
 
Le Comité ad-hoc veut également lancer en septembre une campagne avec soirées publiques, actions directes, affiches pour la libération des prisonniers et campagne d'«adoption» d'unE prisonnierE politique par des groupes et associations au Québec.
 
Nous voulons également faire le lien avec les luttes qui sont à l'orgine de la répression gouvernementale et de l'existence de prisonniers politiques (luttes pour la terre, la justice, la démocratie, les droits et l'autonomie autochtones, contre l'impunité, etc.) ainsi qu'avec les conditions d'arrestation et de détention (torture, mauvais traitements, viol des garanties de l'accuséE, conditions sanitaires des prisons, etc.).
 
Voilà. Le comité ad-hoc est ouvert à la participation de toute personne désirant s'impliquer sur le dossier, ayant ou pas d'expérience dans ce genre de militance, ayant ou pas été au Mexique, connaissant ou pas la situation catastrophique des droits humains dans ce pays. Je répète: c'est ouvert à tous et à toutes, nous avons besoin d'aide!
 
Merci pour l'intérêt que vous porterez à cette lettre
 
Claude Rioux
CCIODH et Comité ad-hoc...
crioux@cjf.qc.ca
 
SVP, envoyer copie de toute correspondance à Marie-Hélène Côté,
Comité chrétien pour les droits humains en Amérique latine
ccdhal@point-net.com